• Mercedes Daimler

    Après la mort de Daimler en 1900, Wilhelm Maybach réalisa la premiěre "Mercedes" en 1901, qui se distinguait radicalement des modèles "charriot" existant avant. Toutefois, il fut relégué au sein de la Daimler Motoren Gesellschaft au rang d'"inventeur" en chef, ce qui provoqua son départ en 1907. En 1908, suite à la destruction du Zeppelin LZ 4 dans une tempête, Maybach proposa un nouveau modèle de moteur, dont la supervision technique était assurée par son fils, le "Luftfahrzeug-Motorenbau-GmbH Bissingen". Maybach s'installa à Friedrichschafen en 1912, où il confia peu à peu les rênes de l'entreprise à son fils Karl.

    L'année de sa mort, en 1929, Wilhelm Maybach conçut avec son fils la Maybach 12 DS, la première automobile avec un moteur V 12.

    C'est Emil Jellinek, un concessionnaire autrichien, qui commanda des modèles Daimler dans les années 1900, et les vendit sous le nom de sa propre fille, Mercedes : c'était la condition pour passer de grosses commandes avec l'exclusivité du marché en Autriche-Hongrie, en France, en Belgique et aux États-Unis. Daimler ayant vendu l'exclusivité des droits sur le nom et les brevets techniques, c'était également une façon d'éviter des problèmes juridiques.

    La crise économique des années 1920 conduisit la Daimler Motoren Gesellschaft and Benz & Cie à fusionner pour devenir la Mercedes-Benz AG, construisant des voitures et des camions. Le logo actuel fut choisi, qui représentait les trois voies que Daimler avait choisies pour ses moteurs : terre, mer et air.

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, Mercedes-Benz a exploité des travailleurs soviétiques et français à partir de 1941, dont la force de travail devint rapidement indispensable au fonctionnement de l'entreprise, qui équipait la Luftwaffe et la machine de guerre allemande. Les conditions de travail étant très dures, des grèves eurent lieu, et les protestataires furent envoyés en camps de concentration. En décembre 1944, Mercedes-Benz exploitait 26 958 travailleurs forcés, 4 887 prisonniers de guerre, sans compter ceux qui s'étaient échappé, étaient morts ou avaient été envoyés en camps de concentration.

    Pendant la guerre, les usines de Untertürkheim avaient été bombardées, obligeant l'entreprise à se concentrer sur d'autres produits, dont des bicyclettes. La production d'automobiles reprend dans les usines de Sindelfingen, ayant survécu aux bombardements.

    Extraits du site Wikipédia


  • Commentaires

    1
    visiteur_jane
    Mercredi 29 Novembre 2006 à 10:01
    Au passage j'ai aussi travaill?our Mercedes Benz(j'?is pas exploit?j'aimais bien) ! surtout mon patron !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :